ENTRE LES LIGNES: L’engagement des formations politiques/Réflexion Réflexion
 

ENTRE LES LIGNES: L’engagement des formations politiques

Smain September 20, 2021, 3:17 pm ENTRE LES LIGNES

ENTRE LES LIGNES

Au-delà de la question cruciale de la participation et de la mobilisation des électeurs, il convient de relever une motivation de taille qui anime leur intention. Il s’agit d’une affaire de responsabilité nationale, du souci lancinant de préserver la paix et la cohésion sociales qui font l'objet de multiples menaces internes et externes. Le mot est lâché. De nombreux partis politiques, des membres influents de la société civile, des personnalités issues d’horizons divers, insistent sur la nécessité de renforcer et de consolider le front interne afin de faire face à toute forme de menace, complot et manœuvre qui se fabriquent d’une manière quasi permanente contre l'Algérie. Sans tomber dans le catastrophisme, ils ont la nette conviction que le pays est menacé et que cette menace ne date pas d'aujourd'hui, ouvertement affirmée et nourrie par de multiples parties et cercles. Il suffit de citer le bellicisme du voisin marocain, les déclarations du ministre israélien des Affaires étrangères à Rabat, les partisans du statu quo... Autant dire qu’il n’est pas uniquement question d’une joute électorale qui met en jeu le pouvoir local, c’est aussi le contexte qui dépasse, et de loin, la simple conquête d’APC et d’APW ou l’approfondissement de la démocratie participative. Cet intérêt se confirme de manière indéniable à travers le retrait des formulaires de candidature et un engouement manifeste, ce qui présage un résultat positif pour la suite. Les partis politiques et les candidats indépendants n’hésitent pas à inscrire leur adhésion au scrutin dans le cadre du parachèvement du processus de renouveau institutionnel et la mobilisation de leurs futurs élus dans la prise en charge des attentes des citoyens. 


September 20, 2021, 3:17 pm